Accueil Société Le féminisme et l’amour hétéro

Le féminisme et l’amour hétéro

par Mario
286 vues
relation amoureuse

Plusieurs livres parlent de l’amour avec un grand A et du féminisme actuellement. Ce sujet mérite en effet réflexion, car de nos jours les femmes veulent être à l’égal de l’homme et s’épanouir dans une relation amoureuse hétérosexuelle. Mais en amour, il est évident que la femme et l’homme sont plus complémentaires qu’égaux.

L’impact du féminisme sur les relations amoureuses

Beaucoup de gens aimeraient affirmer que le féminisme est compatible à l’amour hétéro. Mais en réalité, ce n’est pas aussi simple. En effet, d’un côté, le patriarcat a gangrené les relations hétérosexuelles par des jeux de pouvoir qui attribuent à l’homme un rôle dominateur. D’une part, les femmes sont élevées les unes contre les autres dans une course au couple, se retrouvent parfois piégées dans une relation destructrice et à la merci d’un manipulateur narcissique. On les condamne à assurer seules l’éducation de ses enfants et à réaliser les tâches ménagères. On ne pouvait pas considérer qu’une femme a réussi sa vie si elle ne s’est pas mariée et a eu des enfants.
Or, les valeurs d’une femme ne se résument pas qu’à sa capacité de procréer ou à faire le ménage. Celles qui choisissent l’amour hétéro doivent donc penser à ce qui doit être changé, exploré et analysé.

Concilier féminisme et amour hétéro

D’abord, avant de réinventer l’amour pour que l’espèce d’inégalité au sein du couple découlant du patriarcat disparaisse, il est important de comprendre les différences entre l’homme et la femme. Déjà, les deux êtres sont différents du côté physiologique. L’homme et la femme ne tombent pas amoureux de la même façon. Ils ne communiquent pas de la même manière. Tout cela, parce qu’ils n’ont pas la même structure cérébrale. Leurs constitutions hormonales sont également différentes. Il n’est plus à prouver que chacun d’entre eux a des besoins de reconnaissances différents. C’est la nature qui les a façonnés ainsi.
En guise d’illustration, vous savez sûrement que les filles sont plus matures que les garçons dès leur plus jeune âge. Une femme peut aussi appréhender facilement les non-dits qu’un homme. Si dans un couple, une femme pense alors que l’homme comprend les non-dits autant qu’elle, elle va se heurter à la réalité et en sera vite frustrée.
Ensuite, il faut que les deux partenaires construisent une vision plus équilibrée de leur relation. L’une des féministes du 19 ème siècle a justement proposé une solution pour cela : éviter la cohabitation. En vivant séparément, l’homme et la femme n’ont plus l’obligation de partager les tâches ménagères. La femme échappe ainsi au rôle de servante qui lui a été longtemps attribué. Mais cette alternative semble impossible financièrement parlant.

Heureusement, une lueur d’espoir apparaît à l’heure actuelle où l’éducation évolue. Chaque membre d’une famille participe effectivement aux corvées domestiques et apprend à vivre de manière indépendante. Chacun participe à faire la vaisselle. Les enfants, à un certain âge, sont encouragés à faire eux-mêmes leurs lessives. Certaines personnes ne cessent alors de croire que l’amour et le féminisme peuvent être conciliés, car l’homme et la femme sont complémentaires.

La complémentarité de l’homme et de la femme dans un foyer

On peut concilier le féminisme et l’amour hétéro si les valeurs de la femme ne sont pas bafouées au sein du foyer. D’ailleurs, pour que cela soit possible, il est important de compter sur la complémentarité des deux êtres. L’un doit être la force de l’autre quand il est faible.
Cette complémentarité signifie aussi que chacun a son rôle à jouer dans la relation. Il est par exemple impossible pour l’homme de porter une grossesse, il est également irréalisable pour la femme de concevoir seule un enfant sans l’intervention d’un long processus. La complémentarité, c’est donc apporter ce que l’autre n’aura pas en étant seul. Le respect et la reconnaissance de la place de chacun au sein du couple accompagnent cette complémentarité.
Puis, il ne faut pas oublier que l’épanouissement personnel et commun de chacun doit être au centre de la préoccupation du couple.
Mais cette complémentarité doit en plus permettre aux deux amoureux d’avoir une vision commune et des valeurs compatibles.
Ce ne sont là que quelques points concernant l’interdépendance d’un homme et d’une femme au sein d’un foyer, mais il y a tant d’autres à ne pas négliger.

Facebook Comments

Vous pouvez également aimer

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité & cookies